« Nos douceurs vives » en couverture de livre

Mon tableau Nos douceurs vives est en couverture du livre de poésie des Prix Piché de poésie 2019, aux Éditions d'art Le Sabord : Retenir le torrent (Madeleine Sauriol) suivi de Les papillons de phosphore (Louis Côté).


Je suis particulièrement touchée, puisque ce tableau aurait inspiré Madeleine Sauriol pour l'écriture de ses poèmes, lors de mon exposition Le sublime et le subtil, à l'automne 2017.

Le lancement du livre à lieu pendant le Festival de la poésie de Trois-Rivières, le 12 octobre 2019, dès 17h, au Café-Bar le Zénob.

***
À propos du livre et du Prix Piché :

« Le Prix Piché de poésie 2019 de l'Université du Québec à Trois-Rivières, qui se veut un hommage au poète Alphonse Piché et un encouragement à la relève, a attiré des participations en provenance de toutes les régions. Le prix est décerné à un auteur qui n’a jamais publié de recueil.

Cette année, le premier prix, d'une valeur de 2 000 $, a été accordé à Madeleine Sauriol pour Retenir le torrent. Un univers maîtrisé où la blessure de l'enfance, la fragilité du derme, « des désordres intimes » cherchent, par « des mots à venir », à accéder à la lumière. Bien que les plaies se soient fermées avec les années, il y a toujours une chute « dans le vide » où une « poupée de chiffon » « hurle » dans un « firmament endormi ».  Une suite de grande qualité littéraire, autant par la beauté de ses vers et de ses images que par la construction globale de ses poèmes. Le lecteur est emporté; il demeure, tout au long de sa lecture, ravi, étonné par l’ensemble rythmé et soutenu.

Le deuxième prix, d'une valeur de 500 $, est la mention accordée à Louis Côté pour sa suite débutant par Les papillons de phosphore. Cette suite est surtout marquée par l'étonnement; les images surprenantes sont souvent saisissantes et riches. On y découvre une relation fraternelle, un « bac à sable » qui devient « un palais », une nature souvent urbaine avec des « graffitis attentats », avec des « bras mendiants » dans l'attente « d'une destruction continentale ». On y sent aussi le plaisir du poète à jouer avec les mots et à nous en rendre complices, car « tu es celui qui découpe/les formes du jeu ». 

Les membres du jury étaient : Éric Roberge, professeur de littérature au Cégep de Trois-Rivières; Jean-Marc Desgent, poète et Manon Brunet, professeur titulaire au Département de lettres et communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Félicitations aux gagnants dont les poèmes seront entendus au cours du 35e Festival international de la poésie, et publiés par les Éditions d'Art Le Sabord. »
(Source : Site Internet du FIPTR)

360° de poésie / Salons du livre

On pourra entendre des extraits de mon livre de poésie Les grande fatigues dans un magnifique projet panquébécois qui fera le tour des Salons du livre prochainement : Insaisissable, 360° de poésie.


Qu'est-ce que c'est ?

« En collaboration avec la SODEC et l'Association nationale des éditeurs de livres - ANEL, La Fabrique culturelle de Télé-Québec présente une toute nouvelle expérience immersive poétique. Après Panoramique, qui a charmé les visiteurs de plusieurs événements culturels au Québec, en France et en Belgique, vous êtes invités à découvrir Insaisissable: 360 degrés de poésie, une expérience inédite aux accents d'onirisme et de douce nostalgie. 

Laissez-vous porter par les mots et les voix des poètes Isabelle Dumais (Les grandes fatigues, Éditions du Noroît), Marie-André Gill (Chauffer le dehors, La Peuplade) et Jean-Christophe Réhel (La fatigue des fruits, L’Oie de Cravan), et préparez-vous à avoir le souffle coupé par la beauté renversante des îles de la Madeleine, où s'est déroulé le tournage. 

L’expérience met également en scène le travail de l’artiste madelinot François-Guillaume Leblanc, connu entre autres pour son travail avec le Cirque du Soleil, et celui de l'ensemble vocal À ContreVoix, qui interprète la pièce Fäbodpsalm fran Dalarna, du compositeur suédois Oskar Lindberg. » 
(Source : Événement facebook géré par La Fabrique culturelle et le Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean)

Voici la liste des prochains salons du livre qui diffuseront Insaisissable 360° de poésie :

Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean - 26 au 29 septembre 2019
Salon du livre de l’Estrie - 17 au 20 octobre 2019
Salon du livre de Bonaventure - 1 au 3 novembre 2019
Salon du livre de Rimouski - 7 au 10 novembre 2019
Salon du livre de l’Outaouais - 27 février au 1er mars 2020
Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue - Mai 2020

FIPTR 2019

Je suis poète invitée pour le 35e Festival International de la Poésie de Trois-Rivières. Vous pourrez m'entendre lors de plusieurs séances de lecture, les samedis 5 et 12 octobre 2019.

Pour consulter la programmation, c'est par ici.


Vivre son art / entretien pour la Gazette Mauricie

Dans le numéro estival de La Gazette Mauricie du 5 juin 2019, on pose la question « Comment vivre de son art en Mauricie ? » Louis-Serge Gill m'a rencontrée et m'a posé la question. Pour lire l'article, c'est ici.

Crédits photos : Dominic Bérubé, pour La Gazette Mauricie

«Le sublime des fruits et des fleurs» / Correspondances d'Eastman

Je suis invitée comme écrivaine à la 17e édition des Correspondances d'Eastman, Festival littéraire qui se déroule cette année sur le thème du ravissement.

Je participerai au CAFÉ LITTÉRAIRE du samedi, le 10 août 2019, à 10h30, intitulé « Le sublime des fruits et des fleurs / Habiter le monde en poète », avec Jean-Christophe Réhel, Michael Trahan et Cécile A. Holdban.

Voir la programmation et les tarifs ici.

On parle des Correspondances d'Eastman dans le numéro 113 de la revue Les libraires (juin, juillet, août 2019), en page 41.


Marché de la poésie de Montréal 2019

Le 31 mai 2019, dès 16h, je serai en séance de dédicaces au Marché de la poésie de Montréal, au Parc des Compagnons-de-Saint-Laurent.

«L'oracle des ombres» / Festival de la poésie de Montréal

Le 28 mai 2019, je me joins à mes collègues poètes au Noroît pour le spectacle-lecture L'oracle des ombres, dans le cadre de la programmation du Festival de la poésie de Montréal.

19h, à La Vitriola. Entrée libre.


À travers un spectacle-lecture de style cabaret, le Noroît présente différentes voix et différentes générations de poètes faisant partie de la collection Initiale. Dans un spectacle pensé par le poète Hector Ruiz, dix poètes se retrouvent autour de l'étonnement ressenti pour la première fois devant sa propre voix poétique. Le titre est inspiré du recueil L’Oracle des ombres de Michel Beaulieu (Noroît, 1979). Avec Martine Audet, Isabelle Dumais, Corinne Larochelle, Andréane Frenette-Vallières, Judy Quinn, Alexandre L'Archevêque, Jonathan Charette, Jonathan Lamy, Ian Lauda et Mathieu Simoneau.

Production : Éditions du Noroît et Hector Ruiz
Remerciements : Conseil des arts du Canada

Lancement collectif du Noroît

Le 30 mai 2019, je serai à la Librairie Le Port de tête à Montréal pour le lancement collectif du printemps des Éditions du Noroît. J'y lirai quelques poèmes de mon livre Les grandes fatigues.


Pour les détails de l'événement, c'est par ici.

Belle vitrine à la Librairie Le Port de tête (photo prise le 28 mai 2019) 

Table ronde sur la littérature Queer

Le 16 mai 2019, dès 17h, je me joins à un panel de discussion sur «L'évolution de la littérature Queer/LGBT, de l'ombre à la lumière», à la librairie Poirier de Trois-Rivières. Cet événement se tient dans le cadre des journées «Ensemble contre l'homophobie et la transphobie», du 16 au 19 mai, organisé par le GRIS (Groupe régional d'intervention sociale (GRIS) Mauricie/Centre-du-Québec).



Événement facebook ici.

***
Contente d'avoir apporté ma petite contribution à la réflexion, en abordant mon intérêt pour la littérature où les genres sont décloisonnés. Sous cet angle, j'ai aimé lire et relire par exemple le Orlando de Virginia Woolf et les carnets de l'écrivaine et traductrice contemporaine Nathanaël, deux œuvres au sein desquels l'horizon symbolique tente de se ré-articuler, devient queer, non-binaire ou androgyne, où les corps deviennent et s'inventent, autrement. En ce sens, avec, mais aussi par-delà les théories féministes et les gender studies, les travaux de la philosophe Catherine Malabou ouvrent de nouvelles manières de penser le féminin (notamment en philosophie) comme un devenir, c'est-à-dire comme une transformation perpétuelle. 

Lors de cette table ronde, d'autres aspects très variés de la littérature Queer et LGBT ont été abordés par mes collègues Étienne Bergeron, Marie Darsigny et Gérald Gaudet. C'était passionnant.

Photos souvenirs :


 





Tournée «Charlie Hebdo»

Le 29 avril 2019, je participais à la discussion lors de la tournée de Charlie Hebdo au Québec. En tant qu'artiste, poète, professeure en arts visuels et citoyenne, j'ai apprécié de pouvoir contribuer à la discussion, à la réflexion sur la liberté d'expression et la liberté de conscience.

Il s'agissait d'une soirée Théâtre et discussion autour du texte: Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes, dernier texte écrit par Charb (Stéphane Charbonneau, célèbre caricaturiste et ancien directeur de publication de Charlie Hebdo, assassiné le 7 janvier 2015 à Paris). Ses mots ont été portés sur scène par le comédien Gérald Dumont (France). Cette pièce circule en France et en Europe dans les collèges, lycées, universités, salles de spectacle petites et grandes. La pièce est toujours suivie d’une discussion avec Gérald Dumont et Marika Bret de Charlie Hebdo en présence de plusieurs autres invités qui participent aux échanges au gré des rencontres. Pour alimenter la discussion à Trois-Rivières, ont été présents le 29 avril : Isabelle Dumais (poète, artiste en arts visuels), Jamil (auteur-compositeur-interprète), Louise Mailloux (philosophe, enseignante et essayiste), Guy Rousseau (président de la SSJB de la Mauricie). 

Marika Bret, Djemila Benhabib et Gérald Dumont en conférence de presse à Trois-Rivières.

 Panel de discussion: Jamil, Isabelle Dumais, Marika Bret, Louise Mailloux, Guy Rousseau 


Pour écouter Charb dire deux mots sur la liberté d'expression, c'est ici.

Djemila Benhabib était l'organisatrice de la tournée à Montréal, Trois-Rivières et Québec. On présentait son initiative notamment à Radio-Canada, dans Le Nouvelliste et dans l'Aut'journal.



«Les grandes fatigues» à l'émission Les bouquins d'abord

Vanessa Bell a lu Les grandes fatigues et en parle en grand bien à l'émission Les bouquins d'abord du lundi 29 avril 2019 sur les ondes de CKRL 89,1 FM, Québec.

Pour écouter cette chronique, c'est ici.

Vanessa Bell, chroniqueuse poésie, Les bouquins d'abord, CKRL

«Les grandes fatigues» / critique dans Le Devoir

Bonne critique dans Le Devoir du 27 avril 2019, pour Les grandes fatigues. à lire ici.

Dominic Tardif intitule son texte « Et si nous n’attendions pas d’être morts pour dormir un peu ? Comment survivre à ce " siècle fatigué ", selon les poètes Isabelle Dumais et Emmanuel Deraps. »

Bonne lecture.

Isabelle Dumais (cr : Isabelle Ayotte) / Emmanuel Deraps (cr : Alexandre Turgeon-Dalpé)

Deuxième impression pour «Les grandes fatigues»

Avril 2019. «Les grandes fatigues» mène une bonne vie. Deuxième impression déjà pour le livre.

Arrivée de la réimpression du livre au bureau du Noroît, 
avec le livre de Mathieu Simoneau, aussi en réimpression.

Midi littéraire / 7 mai 2019

Le 7 mai 2019, je participe au troisième midi littéraire de la Société des écrivain.es de la Mauricie de la saison. Je reçois Jonathan Charette. Nous parlerons poésie et écriture, nous ferons quelques lectures, nous répondrons aux questions du public et signerons quelques livres.

Bienvenue à tous et toutes !

Pour plus de détails, c'est par ici.


***
Quelques photos souvenirs (crédit photo : Antony Ozorai).






L'album complet est ici.

Entretien pour Panorama21




Le 16 avril 2019 paraissait un entretien accordé à ma collègue Roxane Doré pour Panorama21, magazine de la communauté enseignante du Cégep de Drummondville. J'y parle de mes pratiques en arts visuels et en poésie, d'enseignement, de philosophie.

Pour lire l'entretien, c'est par ici.



«Les grandes fatigues» en librairie

Mars 2019. Les grandes fatigues est arrivé en librairie et commence à circuler...



Salon international du livre de Québec 2019


Je serai en avril au Salon international du livre de Québec pour deux séances de dédicaces.



Stand 271 (Éditions du Noroît)

Samedi 13 avril
16h à 17h

Dimanche, 14 avril
12h à 13h

Pour les détails (coût, lieu) et la programmation complète du Salon, c'est par ici.
Pour l'ensemble des auteur.es du Noroît en dédicaces, c'est par ici.


Salon du livre de Trois-Rivières 2019


Je serai présente au Salon du livre de Trois-Rivières 2019 pour trois activités et cinq séances de dédicaces.



VENDREDI / 29 MARS

18h à 19h
DÉDICACES au Pavillon de la poésie (stand 97)

19h30 à 21h
LIVRES COMME L'AIR
(Espace Radio-Canada)
Présenté par l’UNEQ, le Centre québécois du PEN et Amnistie Internationale. Avec Normand Baillargeon, Marjolaine Beauchamp, Fanie Demeule, Micheline Duff, Isabelle Dumais, Gérald Gaudet, Joël Legendre, Makina, Jean Soulard et Laurent Turcot.
Animation : Charles Perroud.
*Pour en connaître plus sur ce qu'est «Livres comme l'air», c'est par ici.


SAMEDI / 30 MARS

11h à 12h
DÉDICACES au Pavillon de la poésie (stand 97)

14h30 à 15h30
ESSAI ET POÉSIE : DEUX MANIÈRES D’ÊTRE ET DE PENSER EN SOCIÉTÉ
(Bistro Littéraire Télé-Québec)
Avec le président d’honneur Normand Baillargeon (L’esprit en marche, Poètes de brousse), l’écrivaine en résidence Marjolaine Beauchamp (M.I.L.F., Somme toute), Jean-François Poupart (Lire la poésie, Poètes de brousse) et Isabelle Dumais (Les grandes fatigues, Noroît).
Animation : Gérald Gaudet (Écrire, aimer, penser, Nota bene).



15h30 à 16h30
DÉDICACES au Pavillon de la poésie (stand 97)


DIMANCHE / 31 MARS

10h à 12h
BRUNCH LITTÉRAIRE
(Salle Vision A)
Avec le président d’honneur Normand Baillargeon (Écrits du l’éducation de Bertrand Russell, Écosociété), Simon Boulerice (Je t’aime beaucoup cependant, Leméac), Marie Laberge (Affaires privées, Québec Amérique), Francis Desharnais (La petite Russie, Pow Pow) et Isabelle Dumais (Les grandes fatigues, Noroît).
Animation : Patricia Powers / Musique: Gilles Hamelin
Places limitées. Billets 30$ en vente à la librairie L’Exèdre, à la librairie Poirier et au Salon du livre de Trois-Rivières.


12h à 13h
DÉDICACES au Pavillon de la poésie (stand 97)

14h à 15h
DÉDICACES au Pavillon de la poésie (stand 97)


Pour les informations pratiques (heures d'ouverture, coût d'entrée, lieu) du Salon, c'est par ici.


***
Petits souvenirs du Salon:
La traditionnelle soirée de lecture des dédicaces Livres comme l’air, ce moment intense où dix écrivain.es québécois.es prennent la parole pour signifier leur soutien à leurs consœurs et à leurs confrères emprisonné.es injustement dans le monde.
Nous aurions pu prolonger nos échanges encore longtemps, lors de la table ronde au SLTR sur l'essai et la poésie avec Normand Baillargeon, Marjolaine Beauchamp, Jean-François Poupart (hors champ sur cette photo) et moi-même, animée par Gérald Gaudet.
De belles rencontres avec les lecteurs et lectrices, en séances de dédicaces au Pavillon de la poésie de l'ANEL. Mais aussi avec les autres poètes, notamment la poète Valérie Forgues.

Lancement / Les grandes fatigues



C'est avec plaisir que je vous invite au lancement de mon troisième titre aux Éditions du Noroît, intitulé Les grandes fatigues. Le lancement aura lieu à la librairie l'Exèdre située au 910 boulevard St-Maurice à Trois-Rivières, le vendredi 22 mars 2019, dès 17h. Une causerie sera animée par Gérald Gaudet.

***

Merci à la trentaine de personnes qui se sont déplacées, à Gérald Gaudet pour sa généreuse animation et à la Librairie l'Exèdre pour l'accueil. Un beau moment de partage autour de la littérature.

 Crédit photo : Audrey Martel
Crédit photo : Alejandro Cervantes
 Crédit photo : Roger Germain
Crédit photo : Roger Germain

Les grandes fatigues


Le voici, mon troisième titre aux Éditions du Noroît :


Résumé

La fatigue nous sculpte et nous façonne. Il y a par exemple ces désirs qui nous agitent et nous exténuent. Ou au contraire cette ambivalence qui nous lasse à n’entreprendre rien. Il y a ces faiblesses du corps qui nous freinent jusqu’à parfois garder le lit. Il y a encore nos ravissements, nos élans sans retour qui nous laissent désemplis. Quelques fois, il y a cet effondrement où nous tombons en morceaux, à la fois rompus et dégagés... En neuf suites, ce livre nous invite à prendre la mesure de nos fatigues. Dans un siècle fatigué, il questionne ces expériences qui nous transforment, changent nos paysages, à la manière des grandes marées.

Extrait

Écroulée par bribes distinctes je suis 
l’un de ces sept milliards d’éparpillements
distribués en portions délicates 
en des emplacements brillants ou étranges.

Il faudrait peut-être que je me rassemble.


Version imprimée 23 $ 
ISBN : 978-2-89766-163-2
Version numérique 17,99$
ISBN : 978-2-89766-164-9